Home > Télé > LA MÉMOIRE PERDUE DE L’ILE DE PAQUES

LA MÉMOIRE PERDUE DE L’ILE DE PAQUES

arte

Durée : 52’
Réalisation : coproduction ARTE France, Gédéon Programmes, Discovery Channel, CNRS Images Média
Pays : France
Année : 2001

Découverte en 1722 par l’explorateur hollandais Jacob Roggeven, l’île de Pâques a toujours fasciné par ses immenses et mystérieuses statues, vestiges d’une ancienne civilisation. D’où venaient les Rapa Nui ? Comment vivaient-ils ? Réponses dans ce premier volet d’une saison "archéologie" qui se décline tout au long du mois de juin.
Située dans le Pacifique Sud, à 3 700 km de la côte chilienne, l’île de Pâques a abrité pendant 1 500 ans la civilisation des Rapa Nui. Ceux-ci vivaient apparemment dans la paix et la prospérité, grâce à une organisation sociale très hiérarchisée. Mais, lorsque les Hollandais arrivent dans l’île en 1722, cette civilisation est déjà sur le déclin. Les rafles des marchands d’esclaves et l’introduction de maladies inconnues sur l’île achèvent de décimer les Rapa Nui. Depuis le milieu du XIXe siècle, l’île de Pâques a perdu sa mémoire. Or, les traces laissées par l’ancienne civilisation suscitent une multitude de questions : d’où venaient les Rapa Nui ? Comment sont-ils arrivés sur l’île ? Comment vivaient-ils ? La clef du mystère est-elle cachée dans ces gigantesques statues rituelles, les moaïs ? Pour répondre à ces questions, l’archéologue italien Giuseppe Orifici a rassemblé la plus grande équipe de spécialistes jamais constituée...

La colère des dieux

Pourquoi l’harmonieuse société des Rapa Nui a-t-elle connu un déclin brutal au milieu du XVIIe siècle ? Les archéologues avancent aujourd’hui l’hypothèse d’une sécheresse exceptionnelle qui aurait privé l’île d’eau potable, la transformant peu à peu en prison infernale. La pluie ne venant pas, les rendements agricoles baissant toujours, le peuple se serait révolté, renversant le pouvoir qui faisait ériger toujours plus de statues pour calmer les dieux. Cela expliquerait notamment la présence de nombreuses statues inachevées. Le croisement des approches d’historiens de l’agriculture, d’anthracologues (spécialistes de charbon), d’ethnologues, de linguistes et d’archéologues permet de dissiper petit à petit de nombreuses zones d’ombre. Cette archéologie élargie à d’autres disciplines se révèle une science d’investigation passionnante et pleine de surprises. Elle permet par exemple d’expliquer l’apparition sur l’île de Pâques, au XVIIIe siècle, d’un système d’écriture unique dans toute l’Océanie : les Espagnols, de passage sur l’île, auraient fait signer aux habitants un écrit annexant leur terre, manuscrit dont les Rapa Nui, bien que ne le comprenant pas, se seraient inspirés pour créer leur propre écriture...

Source : arte-tv.com

 
Document sans titre

Dernière mise à jour : jeudi 20 novembre 2014 - © asbl KINEON 1995-2011 - tous droits réservés